[VÉCU] Grimper le Cheval Blanc du Mont Thabor

Publié le 31 août 2017

"Et si on se faisait un truc cool en montagne ?" Voilà, l'idée était lancée : faire une grande voie de grimpe mais pas classique, quelque chose pas forcément difficile mais esthétique. Le cahier des charges était rempli, il a seulement suffit de se plonger dans les topos, les avis, les photos ... "Le Cheval Blanc à côté du Thabor ? ... Pourquoi pas"


Le Thabor, dans le massif des Cerces, un beau sommet de 3178 mètres d'altitude. En rando, on peut tourner autour et partir pour plusieurs jours d’aventures. Avant son sommet une petite chapelle dissimulée parmi les roches permet de se protéger par temps capricieux. Pour la grimpe il faut compter sur les annexes du sommet, se déplacer non loin pour trouver un bout de caillou qui s’élève jusqu’à 3020 mètres d’altitude.


L'aiguille se situe en amont du refuge du Thabor, normalement le lieu pour dormir avant de se lancer à l'assaut du Cheval Blanc. Mais pour nous ça sera bivouac  non loin du parking, pour ne pas dire sur le parking qui avec chance ce soir-là est désert. Réveil matinal, les yeux collés mais le sourire béat, le caf' et les biscuits secs avalés il n'y a plus qu'à ! 


On vérifie une dernière fois le matos : sangles, friends, coinceurs ! Le topo nous annonce une voie partiellement équipée mais sans plus de détails... Baudriers, chacun un brin de corde sur le dos et "Vamos !" On se met en marche pour un peu plus de mille mètres de dénivelé pour atteindre le pied de l'aiguille.


Le paysage est splendide, les lumières du matin donnent à ce massif une ambiance particulière, l'immensité des vallées se dégage au fur et à mesure que la matinée progresse. On passe à côté du refuge, les occupants commencent à se mettre en action, l'objectif est bien de faire une halte après tout cela !


La progression est un peu plus lente, il faut trouver son chemin à travers les énormes blocs avec comme point de mire un couloir rocheux, point de départ des 160 mètres de grimpe. L'aiguille est en visu, elle est majestueuse et esthétique : une sorte de grande dent, une canine grise orangée qui sort d'un chaos rocheux .



« C'est parti ! » l’escalade est facile, pas de pièges, certaines portions sont entrecoupées de plateformes où l’on peut évoluer en marchant tout en faisant attention à l’assurage, il ne s’agirait pas de zipper bêtement… pour le reste, du terrain montagne, des dièdres, de la dalle, la longueur finale est magnifique, un peu de gaz, un rocher marbré blanc et les chocards qui se demandent ce qu’on fait chez eux !








Arrivés au sommet il n’y a plus qu'à trouver la ligne de rappel pour redescendre ce que l’on vient de monter …



Retour dans le chaos rocheux et direction le refuge pour savourer une pinte aussi fraîche que la sensation qui nous envahit.



Une jolie voie pour découvrir le terrain montagne, à ne pas prendre à la légère malgré sa facilité. Encore une belle sortie partagée, entourée de sacrés amas de cailloux.


Thomas pour Montaz

Commentaires

Boutique en ligne pour l'Achat d'équipement Ski, Snowboard, Skate, matériel e t chaussures montagne, matériel Randonnée et Sac à dos.

Faites le plein d'actu sport
suivez-nous...
Post récents
Tarif location Montaz Sports...
Tarif applicable pour la saison 2017-2017. Tarif location Reparation Montaz Worden 2017-2018
[VÉCU] Grimper le Cheval...
"Et si on se faisait un truc cool en montagne ?" Voilà, l'idée était lancée : faire une grande voie de...
[VECU] Reconnaissance de la...
Avec les beaux jours, la saison de trail repart sur les chapeaux de roues, « la course à pied en montagne » comme...