[VECU] Weekend Grimpe à Ste Victoire

Publié le 31 mai 2017

On dirait le Sud...


Une mélodie pour accompagner le scintillement des dégaines qui se baladent au fond du fourgon, un air d'été, un air qui accompagne la route vers la Provence.
L’envie de lancer la saison de grimpe, l’idée de sortir de la Savoie et de se hâter vers les oliviers… Des discussions, la lecture d’un topo et ça sera la Sainte Victoire !


Escalade blog montaz



Au fil du trajet les haltes se succèdent pour s’imprégner petit à petit du rythme local, des paroles chantées et du Mistral.
L’arrivée à la Sainte Victoire de nuit nous laisse entrevoir le profil de ce massif bordé de vignobles. Au matin, le son, la couleur tout revient, le contraste de ce calcaire grisonnant, de ces faces abruptes, de ces aiguilles, qui sortent de cette terre ocre recouverte d’une garrigue dense et cette odeur … le thym, le romarin et ce vent chaud qui berceront le séjour.

C’est la reprise et le mot d’ordre est plaisir ! Les heures à contempler les faces, les voies sont aussi nombreuses que le temps de grimpe !
Le massif propose énormément de secteurs de couenne, sites où les voies sont d’une longueur, avec des temps d’accès aux parois raisonnables. De quoi s’essayer dans tous les niveaux, de prendre le temps de retrouver ses repères et de réviser les manip’ de cordes qui sont la clé de ce sport !
Chaussons aux pieds, vérification de l’assurage pour l’un, du nœud pour l’autre, la magnésie qui prends le large avec le vent, le soleil écrasant et le premier contact avec le caillou, un régal. Il y a de tout, de la dalle, du vertical, du dévers, le calcaire est dément, ça accroche ! Certaines voies sont déroutantes et nous rappellent qu’il va falloir intensifier les entraînements, mais le plaisir et l’adrénaline sont là !
Les séances de grimpe sont entrecoupées de sieste à l’ombre des arbres qui dansent au gré du vent et une fois la séance terminée il suffit de mettre les baskets aux pieds pour découvrir le massif  !

Sentier gargai blog montaz

En plus de la grimpe, il y a du sentier ! De très beaux itinéraires au pied des faces calcaires. Pour les plus pêchus, il convient de chercher son chemin et de poser les mains, mais quel plaisir de partager ça ! Le sentier du Garagaï permet d’accéder à l’autre versant du massif par le passage d’un trou qui transperce la crête. Arrivé en haut, il suffit de suivre le chemin et de se retrouver à la Croix de Provence. Le calme du versant abrupte est rompu par l’effervescence des gens que l’on retrouve là-haut, mais la vue à 360 degré est magistrale ! La méditerranée, le pont du Gard, les Écrins, tout est dégagé, pas un nuage et juste le challenge de savoir ce que l’on voit au loin.

On arrive en fin de séjour, et pour préparer l’été en montagne rien de tel que de partir faire du terrain d’aventure ! Pose de coinceurs, de sangles et vigilance sont de rigueur ! Premier essai avorté à cause du vent qui nous plaque littéralement au pied de l’arête, il faut savoir être raisonnable, le calcaire sera encore là demain.

roche rouge blog montaz

Le lendemain, le vent est toujours présent mais nous partons dans un secteur plus protégé pour une rando’escalade sur l’arête des Cafards. À l’aplomb d’une face déversante de 200 mètres avec un départ en mode sanglier, la voie n’est pas souvent parcourue et reste sauvage, une belle balade grimpante qui permet de prendre le temps.


Pour le dernier jour, c’est cerise sur le gâteau, c’est chocolat sur profiteroles, on part pour l’arête Genty, une arête de 150 mètres avec de l’équipement à demeure, mais pas trop. La marche d’approche se fait à vue sur des sentiers parsemés de cairns qui prévalent sur les indications du topo. Une fois la garrigue, les éboulis, les dalles, les couloirs passés, on arrive au pied de l’éperon rocheux marqué d’une grande flèche où l’on entend dans un coin de la tête « c’est là les gars ! », gros smile, on s’équipe et c’est parti ! Le rocher est dément ! Les longueurs s'enchaînent mais ne se ressemblent pas, une dalle prisu jouxte avec un mur raide, une arête aérienne, le tout parsemés de relais cinq étoiles où l’idée de prendre le Ricard nous viendrait presque à l’idée (à consommer avec modération) en regardant les parapentistes nous raser. Pour une cotation max 5b, l’arête offre des portions surprenantes et l’on comprend l’essence même du mot aventure !


 

Arete genty Montaz

Ce spot, ce moment passé dans le sud, les instants à courir dans les éboulis, à se laisser porter par le rythme de cet endroit, est une belle coupure dans le temps, à consommer cette fois ci sans modération !

 

Sainte Victoire Montaz

Et tout en haut, la récompense ;-)


Thomas Wintergerst

Commentaires

Boutique en ligne pour l'Achat d'équipement Ski, Snowboard, Skate, matériel e t chaussures montagne, matériel Randonnée et Sac à dos.

Faites le plein d'actu sport
suivez-nous...
Post récents
[VECU] Reconnaissance de la...
Avec les beaux jours, la saison de trail repart sur les chapeaux de roues, « la course à pied en montagne » comme...
[VECU] Une journée chez BEAL
6H, je me lève et ne laisse pas le temps à mon réveil de sonner... Je n'ai pas trop dormi car trop excité à...
[VECU] Raid...
Il y a un temps pour faire des balades tranquilles et un temps pour se secouer les puces ! Alors deux ans après notre...